fbpx
Top
Asymétries faciales, les comprendre et les corriger – FaceYoga.Studio
fade
8033
post-template-default,single,single-post,postid-8033,single-format-standard,theme-wellspring,mkdf-bmi-calculator-1.1,mkd-core-1.3,woocommerce-no-js,tribe-no-js,wellspring-ver-2.3,mkdf-smooth-scroll,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-blog-installed,mkdf-bbpress-installed,mkdf-fullwidth-featured-image,mkdf-header-standard,mkdf-fixed-on-scroll,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-slide-from-bottom,mkdf-full-width-wide-menu,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-6018

Asymétries faciales, les comprendre et les corriger

L’un de vos yeux semble plus grand que l’autre ? Vos sourcils ne sont pas exactement identiques ? Ces asymétries sont tout à fait normales chez l’être humain ! Elles sont même observées chez les animaux et les plantes. Est-il cependant possible de les corriger ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur ces asymétries faciales. 

Les asymétries sont normales et naturelles, présentes chez tous les êtres humains mais pas seulement. Elles peuvent également être observées chez les animaux, les crustacés (un crabe aux pinces de tailles différentes par exemple) et même chez les végétaux. En nous regardant dans le miroir ou sur une photo, nous avons tous déjà eu l’impression d’avoir un œil plus grand que l’autre ou des sourcils asymétriques… Chacun a ses petites asymétries ! On entend même souvent dire que les sourcils sont des frères et non des jumeaux, tout simplement car les deux côtés de notre visage ne sont pas parfaitement identiques. Eh oui, personne n’échappe à ces asymétries, notamment les célébrités comme Tom Cruise, Angelina Jolie et Jenifer Aniston et c’est ce qui fait leur charme. La preuve en images !

Malgré le caractère naturel de ces asymétries, il est vrai que nous pouvons parfois être tenté de les atténuer voire de les faire disparaître ! Ainsi, les questions qu’on se pose tous sont : à quoi sont-elles dues ? Ces asymétries sont-elles déterminées par les gènes ? Par l’environnement ? Ou bien par le le hasard ? Et surtout, est-il possible de les corriger ?

Il faut savoir que toutes les asymétries ne se valent pas, certaines peuvent être atténuées et d’autres pas ! Alors quelles sont les asymétries qui peuvent l’être et comment travailler dessus ? Dans cet article, on vous dévoile tous les secrets pour comprendre et corriger les asymétries !

Quelles sont les différents types d’asymétries ?

Tout d’abord, il est important de souligner qu’il existe plusieurs types d’asymétries. Néanmoins, elles ont des origines différentes : les asymétries acquises (de part notre style de vie et habitudes) ou congénitales. Contrairement aux mythes et croyances, il y a que peu de facteurs qui engendrent des asymétries faciales chez une personne dès sa naissance. Ce sont en réalité des facteurs tels que des mimiques ou une certaine posture qui sont acquis au cours de la vie et infuencent l’asymetrie du visage.

Les asymétries génétiques, périnatales et infantiles

Les asymétries génétiques nous viennent de nos parents, grands-parents et plus globalement de nos ancêtres. Elles peuvent être osseuses, c’est-à-dire qu’un de nos os peut être incliné, d’une forme ou d’une taille légèrement différente par rapport à celui de l’autre côté du visage. Elles peuvent aussi toucher les articulations et la structure des os crâniens. Cela est par exemple dû à un développement trop lent de la mâchoire ou des défauts du tissu musculaire… Mais tout n’est pas génétique, loin de là !

Notre posture est déterminée très tôt, à l’état embryonnaire. A cette programmation s’ajoutent aussi les contraintes de grossesse et d’accouchement. C’est ainsi que les formes et la posture dans le corps vont peu à peu se dessiner. Des recherches montrent que nous retrouverons ces asymétries au niveau de notre crâne, de notre colonne vertébrale, de notre bassin, de nos membres inférieurs, de nos appuis podaux, de notre articulé dentaire, de notre occlusion, et des yeux. Il ne faut cependant pas oublier les maladies et les malformations qui, elles aussi, vont avoir un impact direct sur la symetrie de notre corps. Par la même occasion, elles pourront alors également influencer notre visage.

Les asymétries acquises

Parfois, nos asymétries n’ont rien de génétique et peuvent être aussi musculaires ou osseuses. Cela est dû à nos habitudes quotidiennes comme par exemple le fait de mâcher toujours du même côté, le fait d’être droitier ou gaucher, dormir toujours du même côté, porter un sac toujours sur la même épaule… À force de réaliser ces gestes, les muscles et les os de notre corps s’adaptent et travaillent davantage d’un côté que l’autre. De cela résulte des asymétries visibles. 

Attention, il n’est cependant pas exclu que vous ayez la même asymétrie musculaire que certains membres de votre famille. Cela n’en fait pas une asymétrie génétique pour autant ! Vous pouvez également avoir des habitudes similaires ou simplement avoir « l’envie de ressembler aux membres de votre famille » et ce, depuis votre plus jeune âge ! Cela se développe de manière inconsciente, notamment avec une envie d’appartenance et un désir d’être aimé. Cela est ancré en nous et fait partie des besoins primaires ! Alors cette bosse du bison est-elle vraiment génétique maintenant que vous savez ça ?

De même il ne faut pas oublier qu’un problème de santé peut aussi provoquer des asymétries non-voulues. C’est par exemple le cas d’un implant dentaire qui nous oblige à mâcher de l’autre côté ou bien, la paralysie de Bell ou un AVC qui auront un impact direct sur l’état de nerfs, nos muscles, etc.

Quelles sont les solutions ?

Face à nos asymétries, nous avons tendance à penser que la chirurgie est la seule solution. Nous en négligeons l’acceptation, l’amour de soi, et le fait de prendre soin de soi ! En effet, la chirurgie ou la médecine esthétiques sont des solutions qui visent à éliminer ou atténuer une “imperfection”. Néanmoins, elles ne sont pas anodines et présentent des risques réels qu’on oublie parfois trop facilement. Et pourtant, même avec une méthode aussi invasive, on ne peut effacer une asymétrie. On ne peut que l’atténuer ! S’il s’agit d’une asymétrie acquise avec nos habitudes quotidiennes, en s’interessant uniquement au symptôme, on ne traite pas l’origine. Ainsi, l’asymetrie peut revenir voire s’installer ailleurs.

C’est pourquoi, plutôt que de prendre des risques inutiles, il est préférable d’opter pour une pratique bienveillante, douce et experte du yoga du visage selon la méthode FaceYoga.Studio. 

Comprendre nos asymétries 

Avant toute chose, prenez le temps de comprendre votre asymétrie :

– L’aviez-vous quand vous étiez enfant ?

– Vos parents ou grands-parents l’ont-ils également ? Est-ce génétique ou mimétique ?

– Avez-vous des habitudes qui pourraient influencer cette asymétrie ? Cela peut être une mauvaise posture au travail ou pendant votre sommeil, ou encore vos expressions faciales ou votre état émotionnel.

Comprendre d’où vient une asymétrie permet de savoir si on peut la corriger, l’estomper de manière efficace, et éviter de l’entretenir avec de mauvaises habitudes. Il est important de souligner qu’une mauvaise posture, par exemple, influe sur la position de notre bassin, de notre colonne vertébrale, et par effet cascade sur tout notre corps et notre visage. Effectivement, tout est lié ! Une mauvaise posture incite alors notre corps à “compenser”, ce qui nous permet de ne pas “trop souffrir”. Le problème ? Cela peut créer une asymétrie dans le reste du corps et même au niveau du visage.

Pratiquer de façon asymétrique

Une fois que vous avez identifié le type d’asymétrie que vous avez et d’où elle vient, il est temps de pratiquer. Pour cela : 

– Prenez une photo de vous avant de commencer afin de pouvoir constater et apprécier le changement plus tard;

– Alliez massages et exercices adaptés sur TOUT le visage et votre posture, même si vous ne souhaitez voir des changements que sur une partie de votre visage;

– Pratiquez de manière asymétrique sur les muscles qui semblent asymétriques;

– Massez davantage les zones dans lesquelles vous ressentez des tensions;

– Pratiquez 3-5 fois par semaine maximum;

– Prenez des photos après quelques semaines puis quelques mois afin de voir l’évolution; 

– Faites preuve de patience et de bienveillance envers vous-même ! Chacun est unique et constate des changements à son rythme. 

FaceYoga.Studio

Bien qu’elles soient normales, certaines asymétries du visage nous complexent mais la bonne nouvelle est que nous pouvons les estomper naturellement grâce au yoga du visage. Pour cela, assurez-vous de savoir d’où vient l’asymétrie, et pratiquez avec douceur, bienveillance et expertise. Vous ne pourrez qu’admirer les résultats !

Pour débuter votre pratique, retrouvez les programmes en ligne et les e-books de la méthode FaceYoga.Studio.